• 418.386.4444
  • info@maregion.ca

    trouble apprentissage sante quebec(EN) Il peut être stressant de découvrir que son enfant a un trouble d’apprentissage. Nous voulons tous ce qu’il y a de mieux pour nos jeunes, mais quand nous ne savons pas comment les aider, la panique risque de s’installer. La première étape consiste à respirer un bon coup, puis à en apprendre autant que possible sur les points forts, les points faibles et les besoins de votre enfant. Ensuite, prenez le taureau par les cornes. Il y a des choses que vous pouvez faire pour appuyer votre enfant et l’aider à réussir.
     
    Impliquez-vous. Collaborez avec l’école de façon à créer un environnement favorable aux enfants ayant un trouble d’apprentissage. Fournissez de l’information et une orientation aux ressources faisant autorité. N’ayez pas peur d’« être le spécialiste » de votre enfant.
    « Avoir un handicap invisible, comme la dyslexie, peut être difficile à expliquer et à faire comprendre aux autres », affirme Christine Staley, directrice générale de Dyslexia Canada. « Le fait de savoir qu’une personne est là pour lui peut grandement améliorer l’estime de soi et le rendement d’un élève. »
     
    Restez positif et mettez l’accent sur les points forts. Les parents doivent aider leurs enfants à rester positifs. Encouragez votre enfant à participer aux activités qui mettent en valeur ses points forts, et rappelez-lui que tout le monde est bon dans certains domaines et moins bon dans d’autres. Trouvez des solutions à ses difficultés en classe en vous servant de ses points forts. « Si un élève doit faire un projet de recherche, au lieu de lui demander de le remettre par écrit, on pourrait lui permettre de le présenter oralement, sous forme d’affiche, d’une vidéo ou de tout autre moyen qui mettrait en valeur ses points forts », conseille Mme Staley.
     
    Favorisez son autonomie. À un moment ou à un autre, les enfants doivent dire ce dont ils ont besoin sans l’aide de leurs parents. Veillez à ce que votre enfant apprenne à expliquer son handicap aux autres. Faites-le s’exercer devant les membres de la famille. Apprenez-lui à demander de l’aide et à comprendre à quel soutien il a droit.
     
    Le fait d’offrir un soutien aux enfants et à leurs familles pour qu’ils puissent relever les défis liés à un trouble d’apprentissage augmente grandement leurs chances de réussite à l’école et dans la vie. Pour obtenir davantage de renseignements sur la dyslexie et sur les signes à surveiller, consultez le site dyslexiacanada.org.

    dyslexie quebec sante(EN) Les enfants entament une nouvelle année scolaire au cours de laquelle ils vont se faire des amis, s’adapter à leurs nouveaux enseignants et faire face à de nouveaux défis. Certains d’entre eux auront plus de difficultés que d’autres, mais comment savoir si un trouble d’apprentissage ne nuit pas à votre enfant et à sa capacité de réussir ?
    L’un des troubles les plus fréquents est la dyslexie. Environ 15 % des Canadiens en sont atteints et pourtant, selon une étude récente, moins d’un tiers d’entre nous serait capable d’en reconnaître les signes.
     
    Bien que la dyslexie ne se guérisse pas, il est possible de la contrôler grâce à une détection précoce et à un enseignement adéquat. C’est pourquoi il est important de pouvoir reconnaître la dyslexie.
    Voici ce qu’il faut savoir :
     
    Qu’est-ce que c’est ? La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui se caractérise par des difficultés à identifier les sons produits en parlant et à reconnaître les lettres, les mots et les chiffres. Le cerveau interprète mal les sons, les lettres et les chiffres quand il les assemble et en arrive souvent à tout mélanger, ce qui est déroutant pour la personne. La dyslexie touche tout le monde de la même façon, sans considération de genre et peu importe le milieu socio-économique ou l’origine ethnique de la personne.
    Que peut-on faire ? Si vous pensez que votre enfant peut être dyslexique, n’attendez pas pour réagir. Il existe de nombreux tests à passer en ligne qui peuvent vous aider à l’identifier. Si vous croyez que c’est le cas, demandez à accéder à des ressources supplémentaires à votre école ou communiquez avec un tuteur spécialisé en littératie structurée. Faites appel à des groupes d’entraide pour en apprendre davantage.
     
    Comment favoriser la réussite ? « Ce n’est pas parce qu’une personne a reçu un diagnostic de trouble d’apprentissage qu’elle ne peut pas réussir dans la vie. Ses apprentissages se font tout simplement d’une manière différente », explique Christine Staley, directrice générale de Dyslexia Canada. « Une détection précoce et un enseignement adéquat en lecture sont essentiels pour contrôler la dyslexie et ouvrir la voie à un brillant avenir. »
    Pour obtenir davantage de renseignements sur le test et sur les ressources qui existent au Canada, consultez le site dyslexiacanada.org.

    regime sante quebec(EN) Pour la plupart d'entre nous, rester actif et en bonne santé ou commencer à l'être arrive en tête de la liste de nos objectifs de bien-être. Il y a différentes façons de commencer à améliorer sa santé : par exemple, s'inscrire à une salle de sport, changer son régime alimentaire ou prendre en charge sa santé de façon proactive au quotidien. Mais les personnes atteintes de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) peuvent avoir le sentiment que le simple fait de vouloir faire une activité physique est un objectif inatteignable.

    La MPOC touche plus de 750 000 Canadiens, dont 200 000 Québécois. Elle cause des symptômes comme l'essoufflement, la toux chronique et la sécrétion de mucus. Les personnes atteintes de cette maladie ont de la difficulté à respirer parce que la quantité d'air passant dans leurs voies respiratoires est réduite. La MPOC peut inclure l'emphysème et la bronchite chronique.

    L'essoufflement ne se produit pas seulement après une activité intense, mais aussi durant des activités quotidiennes comme monter des escaliers ou faire le ménage. Cela peut pousser les personnes atteintes par cette affection dans un cercle vicieux d'inactivité, les faisant passer à côté de toutes les joies de la vie.

    Si vos tâches quotidiennes vous essoufflent, il est peut-être temps de vous arrêter, de réfléchir et de sortir du cercle vicieux. Une attaque pulmonaire ou une exacerbation de MPOC pourrait être le signe d'une aggravation de l'affection ou de la nécessité d'une modification de traitement. Si votre MPOC n'est pas prise en charge de façon efficace, cela pourrait entraîner une hospitalisation. En cas d'attaque pulmonaire, il est important de consulter votre médecin afin de discuter avec lui des différentes options thérapeutiques.

    Si vous êtes atteint de MPOC et que vous cherchez à avoir une vie plus active, essayez de faire des exercices légers. Par exemple, la marche est un bon moyen de bouger un peu sans en faire trop. Les personnes atteintes de MPOC devraient prendre de plus petits repas, riches en fruits et légumes, plus fréquemment.

    Ne laissez pas l'essoufflement vous empêcher d'avoir une vie active. Consultez votre médecin afin de maîtriser votre MPOC.

    sante noel fetes quebec(EN) À l'approche de la période des Fêtes, les activités sociales (telles que les soirées de bureau et les visites familiales) et les préparatifs remplissent vite le calendrier. L'enthousiasme en arrive presque à nous couper le souffle. Mais que faire si cet essoufflement vous empêche de profiter de ces moments, voire même d'y assister?

    La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) cause des symptômes comme l'essoufflement, la toux chronique et la sécrétion de mucus. Elle touche plus de 750 000 Canadiens, dont 200 000 Québécois. Les personnes atteintes de MPOC ont de la difficulté à respirer car la quantité d'air passant dans leurs voies respiratoires est réduite. Pendant les périodes où l'on est très occupé, il peut être difficile de remarquer un début d'essoufflement, jusqu'au jour où des activités simples, comme monter quelques marches ou prendre une douche, deviennent difficiles à effectuer.

    Il est important que les patients atteints de MPOC surveillent leur respiration afin de remarquer les changements. L'aggravation des symptômes peut entraîner des complications ultérieures ainsi que des exacerbations, aussi connues sous le nom d'attaques pulmonaires. Ces attaques peuvent se produire en cas d'aggravation des symptômes ou d'apparition de nouveaux symptômes persistants. Ces symptômes peuvent être suffisamment graves pour nécessiter une modification de traitement ou une hospitalisation. Si vous ou l'un de vos proches avez une attaque pulmonaire plus d'une fois par an, cela signifie que la maladie pourrait être mieux prise en charge.

    Vivre avec la MPOC ne devrait pas signifier qu'il faut accepter ces symptômes. En effet, les accepter pourrait entraîner un cercle vicieux d'inactivité et de dépression qui affecteront encore davantage votre qualité de vie. Ne laissez pas la MPOC vous limiter. Différentes options ainsi que du soutien peuvent vous aider à prendre en charge et à maîtriser votre santé respiratoire. Engagez-vous à consulter votre médecin afin de mieux respirer pendant l'hiver. Il existe de meilleurs traitements pour vous aider à mieux respirer.

    pollution quebec sante poumon(EN) Respirer est facile lorsque le souffle vient aisément. Mais ce n'est pas toujours le cas. Où que vous viviez, vous êtes probablement exposé à un certain niveau de pollution de l'air. Celle-ci peut être causée par des contaminants liés au trafic, à la fumée ou au smog saisonnier, entre autres. Mais comment cela affecte-t-il votre santé?

    La pollution de l'air est composée d'un mélange de particules et de gaz comme l'ozone, le dioxyde de soufre et le monoxyde de carbone, qui ont un effet néfaste sur votre santé et votre respiration. Des taux élevés de smog peuvent être décelés dans des régions urbaines et rurales, partout au pays, car les vents transportent les polluants sur des centaines de kilomètres. Les effets peuvent aller d'affections à court terme comme la toux ou les infections pulmonaires, jusqu'à des problèmes à long terme comme un risque accru d'asthme.

    Heureusement, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour limiter votre exposition à la pollution de l'air. Voici quelques conseils :

    Restez informé. La Cote air santé (accessible à www.coteairsante.ca) est une excellente ressource pour vous aider à planifier votre journée.

    Essayez d'éliminer les sources possibles de pollution. Ceci pourrait nécessiter de rester à l'intérieur, dans un endroit propre et frais, lorsque le niveau de pollution extérieure est élevé; d'éviter l'exposition à la fumée; ou de choisir des produits ménagers écologiques.

    Consultez votre professionnel de la santé. Enfin, si vous avez l'asthme ou toute autre maladie pulmonaire, consultez votre professionnel de la santé pour vous assurer de bien comprendre votre maladie, les impacts de la pollution de l'air et les manières de traiter vos symptômes.

    Pour plus d'information : www.poumon.ca

    1. La science derrière les respirations profondes, le yoga et votre santé
    2. Vous avez le rhume, la grippe ou une pneumonie?
    3. Conseils santé pour faire de l'exercice avec l'asthme
    4. L'étiquette à respecter durant la saison de la grippe
    5. Votre taille nuit-elle à votre santé?
    6. Les secrets pour garder la forme et rester en santé pendant les Fêtes
    7. Cinq points à surveiller pour les travailleurs de bureau
    8. Selon un nouveau sondage, les orteils manquent d'amour
    9. Se mettre en mode hiver
    10. Les limites des remèdes maison
    11. Survivre à l'hiver malgré l'eczéma
    12. Traiter la peau sèche et les démangeaisons de l'intérieur
    13. L'importance des soins de la peau pour prévenir l'eczéma durant l'hiver
    14. Comment apaiser l'eczéma de votre enfant
    15. L'eczéma n'affecte pas uniquement la peau
    16. L'eczéma de votre enfant nuit-il à son apprentissage?
    17. Les OGM provoquent-ils des allergies alimentaires?
    18. Nourrir la population vieillissante du Canada grâce à la technologie
    19. Votre moniteur d'activité physique met-il à risque votre vie privée?
    20. Ces difficultés respiratoires qui vous empoisonnent la vie
    21. Respirez mieux cet automne
    22. Trois étapes simples pour avoir une maison plus saine
    23. Danser pour une meilleure santé du cœur
    24. Des modifications simples de votre alimentation et de votre mode de vie pour une meilleure santé du cœur
    25. La différence entre l'insuffisance cardiaque et une crise cardiaque
    26. Des recherches indépendantes confirment la sécurité des pesticides
    27. Les aliments canadiens, des labos aux champs
    28. Que savez-vous de votre professionnel des soins de la santé?
    29. Comment favoriser une vie saine
    30. Votre enfant accepterait-il de prendre la route avec un conducteur aux facultés affaiblies?
    31. Est-il plus sécuritaire de prendre le volant après avoir consommé de la drogue que de conduire en était d'ébriété?
    32. Les 5 faits que tout parent doit savoir avant la légalisation de la marijuana
    33. Le cannabis au volant vous laisse confus? Ce que vous devez savoir
    34. Comment parler aux ados de la conduite sous l'emprise de la drogue
    35. Octobre, mois de la sensibilisation au TDAH: cinq faits que vous ignorez peut-être
    36. Réussir des études supérieures tout en étant atteint de TDAH
    37. Conseils pour éviter d'attraper le rhume ou la grippe cet automne
    38. Quand la science sauve un des aliments favoris des écoliers
    39. Quatre étapes simples pour vous aider à protéger votre santé
    40. Vous avez une toux persistante? Certains symptômes sont des signes pathognomoniques de la tuberculose
    41. Comment éviter de contracter l'hépatite lors des soins de beauté et des traitements médicaux
    42. Trois maladies à ne pas oublier
    43. Un membre de votre famille risque-t-il d'être victime de maltraitance?
    44. Vous êtes un proche aidant? Demandez de l'aide
    45. Les cinq principaux avantages de vieillir chez soi
    46. Vous avez des questions au sujet des médicaments destinés à vos enfants?
    47. Rehaussez vos plats les plus simples en y ajoutant de l'avocat
    48. Des conseils pour consommer ce superaliment des plus nutritifs
    49. Ajoutez les vaccins sur votre liste de choses à faire pour le retour à l'école
    50. Les experts de la santé des enfants soutiennent que les vaccins sont sécuritaires
    51. De quels vaccins avez-vous besoin à l'âge adulte?
    52. Avoir cancer avancé ne signifie pas nécessairement que tout est fini
    53. Comment s'attaquer au cancer et rester fort
    54. Ne laissez pas le cancer vous arrêter : un Canadien tire son inspiration du défunt Terry Fox
    55. Comment agir quand un proche reçoit un diagnostic de cancer
    56. Quatre conseils pour réduire votre niveau de stress cet automne
    57. Trois suppléments pour la saison automnale
    58. Économiser tout en achetant bio
    59. De délicieuses substitutions pour des repas santé
    60. Probiotiques et prébiotiques : Que sont-ils et comment vous sont-ils favorables?
    61. Poser des questions à ses professionnels de la santé, c'est un droit
    62. Comment les professionnels de la santé mettent-ils à jour leurs compétences?
    63. Pourquoi les normes régissant les soins nutritionnels sont-elles importantes pour votre famille?
    64. Des conseils pour vous entraîner à l'extérieur tout en restant au frais
    65. Comment reconnaître et traiter les maladies liées à la chaleur
    66. Des conseils pour se protéger de la chaleur pendant les longs fins de semaine
    67. Des conseils pour conserver la fraîcheur dans la maison pendant une vague de chaleur
    68. Quelles boissons comblent le mieux nos besoins d'hydratation en été?

    santebeautequebec.ca

    santebeautequebec.ca est la référence en matière de santé et beauté au Québec. Son répertoire des spécialistes de la santé et de la beauté et de toutes les spécialités vous orientera efficacement vers les meilleurs spécialistes disposés à répondre à tous vos besoins.

    Powered by JS Network Solutions